Le portail de la chirurgie esthétique et de la médecine esthétique / Partenaire officiel de la société savante Française de Chirurgie plastique SOFCPRE
Chirurgiens Plasticiens Info
Faites votre recherche
Effectuer des recherches a travers le wiki, les actualités et la base de données de chirurgiens

Climatère de la graisse facialeTissux graisseux

La graisse est toujours brune chez l'enfant. Chez l'adulte, elle est jaune lorsqu'elle est profonde, et blanche lorsqu'elle est superficielle.

------------------ ------------------

L'évolution de la graisse faciale est intéressante à plusieurs titres. Elle a en effet plusieurs fonctions. Tout d'abord, la graisse a une fonction esthétique : les rondeurs accrochent la lumière ; un visage poupin est aimable. Elle a aussi une fonction mécanique : elle fait glisser les éléments entre eux. Elle a également une fonction eutrophique : elle est, entre autres, une fabrique de tissu hormonal. La graisse faciale est une évolution de la boule de Bichat (située entre les muscles superficiels et profonds de la joue du bébé). Elle apparaît très tôt chez l'embryon. Dès le 21e jour, des nuages d'adipocytes s'y développent, prenant avec le temps un aspect plus regroupé autour du nerf trijumeau. Dès la 14e semaine, les lipoblastes secrètent les premières concentrations de lipides triglycérides. Chez le nouveau-né, la boule de Bichat pèse environ 15 grammes. Elle s'étend ensuite, tout en restant encapsulée. Il est rare qu'elle maigrisse.
Avec l'âge, on assiste à une chute (ptose) des graisses, qui varie selon la profondeur. Des plis apparaissent autour de la bouche.
Différentes approches chirurgicales sont possibles pour éliminer l'excès de graisse superficielle et, le cas échant, la graisse profonde. Mais en aucun cas ne touchera-t-on à la graisse très profonde au cours d'une liposuccion.
Le remplissage facial est évidemment important. Les pommettes doivent être hautes. Un ovale arrondi rend plus jeune et plus beau. Autrement dit, on tente de se rapprocher du visage « unizonaire » de l'enfant qui s'est peu à peu réparti en trois zones distinctes : la proface cognitive, la face intermédiaire, la méso face ou métaface. C'est cette dernière qui vieillit le plus.
L'évolution de la graisse située sous la queue du sourcil (coussinet adipeux de Charpy) finit par générer la patte d'oie, car ce coussinet descend avec l'âge. De même, la graisse malaire tombe, altérant le muscle peaucier qui se place entre deux couches de graisse : superficielle et profonde. Apparaissent des cernes, des poches et des sillons, un œil plus petit, un sourcil tombant, une paupière épaissie, des plis d'amertume…

Aujourd'hui, un lifting isolé doit être accompagné d'une réorganisation des tissus graisseux. La boule de Bichat, sauf circonstances exceptionnelles, ne vieillit pas (ni ne maigrit, comme nous l'avons dit plus tôt), contribuant à remplir les tissus faciaux.
Le chirurgien est tenu de respecter la noblesse de la graisse dans le visage.
> Trouvez les chirurgiens qualifiés plus proches de chez vous
    Votre avis nous interesse
    Proposition de participation a projet collaboratif pour l’amélioration et le développement de l’information grand public, concernant la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique.
    Le présent appel à propositions vise à mettre en place des partenariats d’idées avec les lecteurs du portail des chirurgiens plasticiens qualifiés en france par le Conseil National de l’Ordre des Médecins. Ceci, afin de faire évoluer les sujets du monde de l’esthétique et de la reconstruction, ayant pour objectif de servir l’intérêt général.
    Transmettre votre avis