Le portail de la chirurgie esthétique et de la médecine esthétique / Partenaire officiel de la société savante Française de Chirurgie plastique SOFCPRE
Chirurgiens Plasticiens Info
Faites votre recherche
Effectuer des recherches a travers le wiki, les actualités et la base de données de chirurgiens

InjectionsProduits de comblement

Une injection de produits de comblement se propose de corriger, par un moyen simple et rapide,

certains signes de vieillissement ou disgrâces présents au niveau du visage, en remplissant ou en donnant du volume là où cela est nécessaire.

Applications de produits de comblement

Les procédés doux de médecine esthétique (sans recours à une intervention chirurgicale) agissant contre les effets du temps sont de plus en plus sollicités. Cette demande a contribué à la progression rapide de la qualité des substances injectées et multiplier leur nombre ces dernières années. L'utilisation de ces produits fluides est désormais très courante. Ils servent à reformer les traits d'un visage ou à remplir des dépressions (sillons, rides, etc.).
Des injections de produits de comblement peuvent être pratiquées seules ou bien en association avec d'autres techniques médico-chirurgicales destinées à estomper les signes du vieillissement : peeling, dermabrasion, laser-abrasion, lifting, blépharoplastie, etc. Elles peuvent également être complémentaires d'injections de toxine botulique qui ont pour but de réduire la mobilité des muscles engendrant des rides.
Facile et rapide, le principe des injections de produits de comblement consiste à redonner du volume à certains endroits du visage, creusés par le temps ou par des imperfections.

Les principales catégories de correction

Il existe quatre catégories principales de correction : 
  • Les plis naturels : ils sont notamment situés au coin de la bouche en descendant sur les côtés du menton, entre l'aile du nez et le coin de la bouche, entre les lèvres et le menton, etc.
  • Les rides : elles sont situées autour de la bouche, au niveau des joues, du menton, du front, entre les sourcils (rides du lion) et au coin des yeux (patte d'oie).
  • Les lèvres : les injections ont le pouvoir de leur donner du volume en les épaississant ou en leur donnant un aspect pulpeux, et de souligner leur contour.
  • Les creux ou les défauts de volume : ils sont souvent situés au niveau du nez, des joues, du menton, des pommettes et autour de la bouche. Ils peuvent aussi résulter d'une cicatrice laissée par la varicelle, un traumatisme, de l'acné, etc.

------------------ ------------------

Les injections permettent d'estomper toutes ces imperfections, sans toutefois les faire disparaître complètement. Les résultats dépendent du type des imperfections traitées qui se prêtent plus ou moins bien aux soins. Ils dépendent également des produits utilisés qui ont un effet variable dans le temps. Très souvent, les injections doivent être régulièrement répétées pour que le résultat dure.
L'action des injections est limitée. Certains défauts doivent être traités par une intervention médico-chirurgicale lorsque les injections sont insuffisantes. Cela concerne notamment l'affaissement des joues ou le surplus cutané des paupières dont la correction ne peut être effectuée que par de la chirurgie. C'est également le cas pour certaines petites rides, des taches, des cicatrices, ou encore pour un aspect fripé ou irrégulier dont l'atténuation ne peut être réalisée que par une abrasion du visage.

Pourquoi pratiquer un injection de produits de comblement ?

Les injections de produits de comblement sont praticables à partir de 30-35 ans, chez l'homme comme chez la femme, ou avant dans le cas d'imperfections congénitales (pommettes, lèvres, etc.). L'injection a pour but de combler un creux ou renforcer le volume déjà existant. Il s'agit de la pratiquer avec un produit fluide soit dans la peau même, soit dans la couche sous-cutanée. Le marché regorge de produits de comblement sérieusement testés, au même titre que des médicaments, et estampillés AMM (autorisation de Mise sur le Marché) ou CE (Communauté Européenne). La liste de ces produits n'est pas arrêtée, car de nouveaux sont très régulièrement mis au point.

Phase pré-injections de comblement visage

Le praticien interrogera précisément le (ou la) patient(e) afin de mettre en évidence toute contre-indication dans l'utilisation de substances (ex : antécédents allergiques) et toute donnée impliquant des précautions spécifiques (ex : herpès des lèvres et autour de la bouche). Le (ou la) patient(e) devra mentionner ces éventuelles injections antérieures pour écarter tout risque de mélange nocif de produits dans une même zone. Lors de cette consultation, le praticien étudiera les souhaits du (ou de la) patient(e) et l'avisera sur ce qui est envisageable et sur ce qui ne l'est pas. Il est formellement déconseillé de prendre des médicaments composés d'aspirine ou d'anti-inflammatoire au cours des trois jours qui précèdent les injections. Il est également recommandé de limiter l'exposition solaire la veille et le jour même des injections, ainsi que de ne pas consommer d'alcool.

Types d'anesthésies pour une séance d'injections

En général, aucune anesthésie n'est requise pour une séance d'injections.

Néanmoins, dans certains cas (patient(e) sensible ou partie traitée difficile, en particulier la zone buccale), le praticien peut proposer l'une des deux formes d'anesthésie suivantes, si le produit injecté provoque quelques douleurs :
  • Application de crème Emla* : elle doit être posée une heure minimum avant la séance et en quantité sur la région traitée. Elle agit sur les douleurs de surface.
  • Anesthésie locale : une substance anesthésiante est injectée juste avant de procéder aux injections. Elle désensibilise complètement la partie concernée.

Séances d'injections de comblement visage

Le temps nécessaire pour pratiquer les injections varie de dix minutes à une heure, selon si une anesthésie est pratiquée, selon la quantité et l'état des zones à traiter et selon le médecin. Il existe un certain nombre de procédés pour pratiquer des injections. La technique utilisée est déterminée en fonction de chaque cas et selon le praticien, dans le but de parvenir aux meilleurs résultats. Le médecin estime avec minutie le volume de produit dont il a besoin, par conséquent le nombre de seringues nécessaire, ce qui peut considérablement changer selon les éléments à prendre en compte. Quelques retouches sont parfois à prévoir dès le départ pour maximiser le résultat. Elles se feront plusieurs jours ou plusieurs semaines après les premières injections. 

Phase post-injections de comblement visage

Il est conseillé de reposer son visage pendant les six heures qui suivent les injections. Effectuer de brusques efforts, parler, rire, faire des mimiques, etc., tout geste facial est à éviter. Il est recommandé de ne pas consommer d'alcool, d'anti-inflammatoires ou d'aspirines au cours des premiers jours, et d'éviter une exposition solaire ou un sauna.
Un gonflement (œdème) peut apparaître immédiatement après les injections et la peau peut éventuellement devenir rouge. L'ampleur de ces symptômes et le temps nécessaire à leur atténuation varient en fonction des patients et des substances injectées. Ils sont en général très légers, ce qui ne perturbe quasiment pas la vie professionnelle et la vie sociale du (ou de la) patient(e). Ils disparaissent entre 1 et 3 jours, hormis pour les lèvres qui peuvent rester marquées toute une semaine.
Au cours des premiers jours, certains patients peuvent observer une altération de la pigmentation de la peau, ainsi qu'une hypersensibilité, une irritation ou des bleus, à l'endroit précis où les injections ont été pratiquées.
Un aspect irrégulier ou un volume plus important que souhaité peuvent être observés provisoirement à cause d'un œdème de forme inégale.

Les résultats suite à une injection de produits de comblement

Il convient de patienter plusieurs jours après les injections pour apprécier le résultat final. L'œdème sera alors résorbé, la substance bien intégrée et la peau redevenue souple. Le résultat définitif diffère donc du résultat obtenu juste après les injections. Le visage retrouve du tonus et semble plus jeune. Les injections agissent sur les imperfections en toute discrétion et très naturellement, puisqu'elles n'immobilisent pas les muscles faciaux, comme le font les injections de toxine botulique qui amoindrissent le caractère expressif du visage.
Même si les injections estompent efficacement les imperfections, elles ne les font pas pour autant totalement disparaître, notamment si les dépressions sont encrées en profondeur et depuis longtemps ou si elles sont situées dans des zones compliquées à soigner. Les injections de produits de comblement ont pour objectif d'améliorer l'aspect du visage, sans toutefois atteindre la perfection. Toute demande rationnelle peut aboutir à un résultat grandement satisfaisant.
Comme évoqué précédemment, un certain nombre de paramètres déterminent la durabilité du résultat : région traitée (effet labial plus court), type de produit injecté, procédé pratiqué, caractéristiques cutanées, objectif visé, hygiène de vie (alcool, soleil, tabac, stress, etc.). En général, l'amélioration apportée n'est pas définitive et devra être pérennisée par la répétition des séances tous les quelques mois ou quelques années.

Possiblité d'effets secondaires génants suite à une injection

Certains risques et aléas sont inhérents à tout acte médical. Les risques sont faibles (mais pas nuls) si le choix du médecin est fait prudemment en fonction de ses compétences pour pratiquer des injections et choisir les substances adéquates à chaque situation, surtout que la plupart des soucis observés sont liés à la substance même et aux effets secondaires qu'elles peuvent provoquer de manière aléatoire :

Allergies : elles sont souvent engendrées par le collagène et sont en général écartées par des tests cutanés effectués avant les injections.
Effets secondaires locaux post-injections : ces phénomènes de courte durée se définissent par un aspect irrégulier, des altérations de la pigmentation et de la sensibilité, un gonflement, des bleus, des irritations, etc.

Survenue d'herpès sur les lèvres : notamment chez les patients enclins à en développer.
Effets secondaires inflammatoires importants ou temporaires : ils se produisent en général après une seconde injection dans une partie déjà traitée avec d'autres substances non biodégradables.

Petites tumeurs inflammatoires : la survenue de granulomes est la réaction la plus courante. Suite à une réaction inflammatoire, des petites boules dures se forment plusieurs jours, voire plusieurs semaines après la séance, disposées à la suite sur une ligne d'injection. Elles sont parfois sensibles, perceptibles au toucher et à la vue, donc inesthétiques. Les produits biodégradables évitent ce phénomène. Lorsqu'ils se produisent exceptionnellement (surtout pour les acides hyaluroniques), ils se résorbent naturellement en quelques semaines, voire quelques mois si c'est du collagène.
En revanche, les produits non biodégradables provoquent plus souvent des granulomes qui peuvent survenir beaucoup plus tard (quelques années après la séance d'injections). Ils sont généralement de plus grande ampleur et durent plus longtemps, quelques fois plusieurs années.

Problèmes exceptionnels : il a déjà été observé des cas rarissimes d'abcès, de nécrose de la peau ou de rougeur constante, situés à l'endroit de la piqûre.

Globalement, il faut bien peser les risques liés à des injections de produits de comblement, sans les exagérer et être pleinement conscient que cet acte comporte toujours des aléas même s'il n'est pas chirurgical. Le choix d'un praticien compétent pour pratiquer ces injections de substances de comblement est le meilleur moyen d'éviter toute complication et pour s'assurer qu'il sache correctement réagir en cas de problème. Le (ou la) patient(e) doit impérativement noter les caractéristiques de la substance de comblement injectée pour en informer correctement un autre médecin qui pratiquerait de nouvelles injections. Jusqu'au moment de l'intervention, le (ou la) patient(e) a toujours le loisir de poser des questions au praticien, qui s'empressera d'y répondre soit au cours de la consultation suivante, soit par téléphone.
Fumer augmente le risque de complications chirurgicales de toute chirurgie. Arrêter de fumer 6-8 semaines avant l'intervention élimine ce risque supplémentaire.Si vous fumez, parlez-en à votre médecin, votre chirurgien et votre anesthésiste ou appelez la ligne Tabac-Info-Service au 3989 pour vous aider à réduire les risques et mettre toutes les chances de votre côté.
> Trouvez les chirurgiens qualifiés plus proches de chez vous
    Votre avis nous interesse
    Proposition de participation a projet collaboratif pour l’amélioration et le développement de l’information grand public, concernant la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique.
    Le présent appel à propositions vise à mettre en place des partenariats d’idées avec les lecteurs du portail des chirurgiens plasticiens qualifiés en france par le Conseil National de l’Ordre des Médecins. Ceci, afin de faire évoluer les sujets du monde de l’esthétique et de la reconstruction, ayant pour objectif de servir l’intérêt général.
    Transmettre votre avis