Le portail de la chirurgie esthétique et de la médecine esthétique / Partenaire officiel de la société savante Française de Chirurgie plastique SOFCPRE
Chirurgiens Plasticiens Info
Faites votre recherche
Effectuer des recherches a travers le wiki, les actualités et la base de données de chirurgiens

Rajeunissement du front et des tempes par endoscopie

L'intervention vise à corriger les disgrâces présentes à ce niveau, qu'elles soient héréditaires ou dues à l'âge, en ne réalisant que quelques petites incisions d'environ 1 cm dissimulées dans le cuir chevelu.

Applications du rajeunissement du front et des tempes par endoscopie

Méthode d'exploration et d'imagerie médicale, l'endoscopie est pratiquée depuis quelques années pour diagnostiquer ou traiter des maladies. Il s'agit de réaliser des examens et des interventions au moyen d'une caméra vidéo permettant de visualiser l'opération sur un écran. Ce procédé évite les inconvénients d'une grande incision (longue cicatrice, choc de l'opération).
La chirurgie esthétique utilise cette méthode de manière appropriée pour le lifting fronto-temporal endoscopique. Elle consiste à améliorer les imperfections du haut du visage (front et tempes), qu'elles soient innées ou laissées par le temps. Seules quelques incisions légères (10 mm) sont effectuées dans le cuir chevelu, ne laissant quasiment aucune trace.
Les différentes étapes sont les suivantes : petites incisions cutanées, décollement de la partie concernée, relâchement des muscles à l'origine des rides, remise en tension des tissus, puis fermeture des incisions par des agrafes spéciales.
Il est parfois réalisable d'intervenir ainsi au niveau des pommettes, des joues et des sillons descendant du nez vers la bouche.
Un lifting endoscopique peut faire l'objet d'une intervention isolée ou être réalisé en même temps que d'autres actes de chirurgie esthétique du visage : injection de toxine botulique, peeling, laser-abrasion,…, ou encore chirurgie esthétique des paupières (blépharoplastie), élévation du coin des yeux (canthopexie), lifting du visage et du cou (lifting cervico-facial), etc.
Un lifting endoscopique permet de gommer l'affaissement de la région supérieure du visage et d'ouvrir le regard : les traits marqués sont supprimés, le visage retrouve sa jeunesse.

CETTE INTERVENTION PERMET LE PLUS SOUVENT D'AMÉLIORER LES ASPECTS SUIVANTS :
  • Front ridé et détendu.
  • Surplus de peau aux paupières supérieures dû à des sourcils affaissés.
  • Rides du lion (rides verticales situées entre les deux sourcils).
  • Pattes d'oie (rides situées autour des yeux).
Le recours au lifting endoscopique peut se faire à partir de 40 ans, chez la femme comme chez l'homme. Il peut toutefois être pratiqué plus tôt dans le cas d'affaissement cutané héréditaire. Par exemple : sourcils naturellement positionnés trop bas, rides du lion accentuées par des muscles trop sollicités, etc.
À noter que l'assurance maladie ne prend pas en charge cette intervention.

Anesthésie et hospitalisation

CARACTÉRISTIQUES DE L'ANESTHÉSIE :

Il est possible d'avoir recours à deux types d'anesthésie :
  • Soit une anesthésie vigile : anesthésie locale accompagnée de tranquillisants diffusés par intra-veineuse).
  • Soit une anesthésie générale : endormissement pendant toute la durée de l'opération.
  • L'anesthésiste et le chirurgien échangeront avec le (ou la) patient(e) pour choisir une anesthésie adaptée.
TYPE D'HOSPITALISATION :
Une hospitalisation en ambulatoire est possible : entrée et sortie le même jour précédée de quelques heures d'observation. Une courte hospitalisation est parfois indiquée : le (ou la) patient(e) reste à l'hôpital la nuit suivant l'opération.

L'opération

La technique utilisée est déterminée en fonction de chaque cas et selon le chirurgien intervenant dans le but de parvenir aux meilleurs résultats. Le procédé habituel reste le même : Le chirurgien incise la peau trois à cinq fois au niveau du cuir chevelu, plus précisément plusieurs centimètres après la ligne de séparation entre le front et les cheveux. Ces incisions, de 5 à 10 mm, sont les voies d'abords des éléments nécessaires à une chirurgie endoscopique dont l'endoscope qui est connecté à une minuscule caméra. Des cicatrices seront laissées par ces incisions. Elles seront donc très discrètes, voire invisibles, du fait de leur petite taille et de leur emplacement.

Phase post-opératoire

Le (ou la) patient(e) ne souffre pas vraiment, mais peut ressentir une gêne avec l'impression que le front, les paupières et les tempes sont tendus. Il est recommandé de s'abstenir d'avoir des gestes brusques au cours des premiers jours et de rester au repos complet. Après l'intervention, un gonflement (œdème) et des bleus (ecchymoses) peuvent apparaître. Leur longévité et leur ampleur dépendent de chaque patient. Entre le premier et le troisième jour post-intervention, le pansement est retiré. Entre le huitième et le quinzième jour, les agrafes sont enlevées. Il faut compter entre 5 et 20 jours pour retrouver une vie sociale et professionnelle habituelle, le temps que les marques de l'opération s'estompent. Au cours des premières semaines, une altération de la sensibilité peut être constatée au niveau du front, voire quelques irritations, qui s'atténueront avec le temps.

Au final

Il convient de patienter 3 à 6 mois après l'opération pour apprécier le résultat, le temps que le gonflement se résorbe complètement et que les tissus s'assouplissent de nouveau. Cette opération permet en général de corriger les défauts suivants : sourcils trop bas, paupières et front affaissés, pattes d'oie, rides situées sur le front et entre les sourcils. La partie supérieure du visage, plus jolie, retrouve sa jeunesse. En général, ce lifting permet d'obtenir des résultats pérennes. Cependant, même si les effets sont encore appréciables de longues années après, cette opération n'a pas le pouvoir d'arrêter le processus de vieillissement. Cette intervention a pour objectif d'améliorer l'aspect du visage, sans toutefois atteindre la perfection. Toute demande rationnelle peut aboutir à un résultat grandement satisfaisant.

Décollement complet

Le chirurgien procède au décollement complet de la zone fronto-temporale jusqu'aux arcades sourcilières et au haut du nez, voire dans certains cas jusqu'au niveau supérieur des joues.
Les tissus musculaires de la zone traitée sont affaiblis dans le but de corriger les rides. À savoir que le groupe de muscles situé entre les sourcils est responsable des rides du lion et que le muscle du front est responsable des rides horizontales. En fonction des situations, des gestes complémentaires peuvent être pratiqués.
Les tissus décollés sont retendus, corrigeant ainsi les défauts (sourcils et front affaissés, pattes d'oie). Le chirurgien choisira un type de fixations profondes afin de bien maintenir l'ensemble.
Il réalise ensuite la fermeture des incisions, la plupart du temps au moyen d'agrafes simples à retirer.
Il faut compter en général 45 minutes à 1h30 d'intervention selon le chirurgien intervenant et le travail à effectuer.

Attentes partiellement satisfaites

Une incompréhension peut décevoir le (ou la) patient(e) qui constate un décalage entre le résultat obtenu et le résultat espéré. Il faut bien garder à l'esprit que certaines rides peuvent être estompées sans disparaître pour autant ; le surplus cutané des paupières supérieures ne peut parfois être parfaitement corrigé que par l'association d'une exérèse.
Il arrive que le processus de cicatrisation soit anormalement perturbé ou que les tissus réagissent de manière imprévisible : un gonflement peut perdurer plusieurs mois, les sourcils peuvent devenir légèrement asymétriques, des rides situées entre les sourcils réapparaissent parfois.
Si le (ou la) patient(e) vit mal ces défauts, il (ou elle) pourra éventuellement avoir recours à une intervention secondaire, sous simple anesthésie locale, pour améliorer le résultat. Il convient d'atteindre 6 mois après l'opération pour y procéder.

Phase pré-opératoire

PHASE PRÉ-OPÉRATOIRE
Lors des consultations, le chirurgien étudie les raisons du patient pour lesquelles il souhaite recourir à cette intervention et ses attentes, ainsi que la zone fronto-temporale et ses caractéristiques par rapport à l'ensemble facial. Une consultation avec le médecin anesthésiste est prévue au plus tard 2 jours avant l'opération. Au préalable, un bilan pré-opératoire est réalisé afin de vérifier qu'aucune contre-indication ne vienne contrarier l'intervention. Il est formellement interdit de prendre des médicaments composés d'aspirine au cours des 10 jours précédant l'opération. Il est préconisé de cesser de fumer au minimum un mois avant et un mois après l'opération. Le soir précédant l'intervention ou le matin même, un produit désinfectant sera appliqué lors du shampoing. 6 heures avant l'opération, le (ou la) patient(e) doit rester à jeun (aucune alimentation solide ou liquide).

Complications potentielles

Un lifting endoscopique de la zone fronto-temporale est essentiellement pratiqué pour des raisons d'esthétisme. Il n'en demeure pas moins un acte chirurgical comportant tous les risques, même minimes, inhérents à toute intervention médicale.

CERTAINES COMPLICATIONS RELÈVENT DU FAIT DE L'ANESTHÉSIE, D'AUTRES DU FAIT DE L'OPÉRATION MÊME.
  • Concernant l'anesthésie : le (ou la) patient(e) est informé(e) des risques lors de la consultation avec le médecin-anesthésiste. Il arrive que l'organisme réagisse de manière inattendue et difficilement contrôlable à l'anesthésie. Les risques sont toutefois quasiment négligeables si l'on fait appel à un anesthésiste réellement compétent et habitué à pratiquer en chirurgie.
  • Il faut garder à l'esprit que ces deux dernières décennies, les produits, les techniques et les procédés utilisés en anesthésie ont vraiment progressé. Aujourd'hui, la sécurité est maximale, notamment pour les opérations de confort réalisées sur une personne en pleine forme.
  • Concernant la chirurgie même : les risques restent faibles (mais pas nuls) si le choix d'un chirurgien plasticien est fait prudemment et sérieusement en fonction de ses compétences pour pratiquer une telle intervention.
Les complications suite à un lifting endoscopique fronto-temporal, réalisé dans les règles de l'art, restent toutefois des cas isolés. La plupart des opérations se déroulent à merveille et les résultats enchantent pleinement les patients.

MÊME SI ELLES SONT RARES, VOICI LES COMPLICATIONS SUSCEPTIBLES DE SURVENIR :
  • Ne causant généralement pas de réels problèmes, des hématomes de grande ampleur peuvent nécessiter une évacuation.
  • Une infection peut survenir. Cela est rarissime, notamment si les règles habituelles d'asepsie sont respectées.
  • On peut constater d'autres complications exceptionnelles et faiblement perceptibles du fait de l'emplacement et de la taille des incisions : chutes des cheveux localisées, cicatrisation anormale, nécrose de la peau.
  • À noter, que le tabagisme en augmente les risques de survenue.
  • Une altération de la sensibilité du front et du cuir chevelu, ainsi que des irritations peuvent apparaître suite à des lésions nerveuses. Ces phénomènes s'estompent en plusieurs mois. Très exceptionnellement, on peut également observer une paralysie partielle du front qui en général est passagère.
Globalement, il faut bien peser les risques liés à une opération, qui comporte toujours des aléas, et en être pleinement conscient.
Le choix d'un chirurgien plasticien compétent pour pratiquer le rajeunissement du front et des temps par endoscopie est le meilleur moyen pour éviter toute complication et pour s'assurer qu'il sache correctement réagir en cas de problème.
Jusqu'au moment de l'intervention, le (ou la) patient(e) a toujours le loisir de poser des questions au praticien, qui s'empressera d'y répondre soit au cours de la consultation suivante, soit par téléphone.

Fumer augmente le risque de complications chirurgicales de toute chirurgie. Arrêter de fumer 6-8 semaines avant l'intervention élimine ce risque supplémentaire. Si vous fumez, parlez-en à votre médecin, votre chirurgien et votre anesthésiste ou appelez la ligne Tabac-Info-Service au 3989 pour vous aider à réduire les risques et mettre toutes les chances de votre côté.
> Trouvez les chirurgiens qualifiés plus proches de chez vous
    Votre avis nous interesse
    Proposition de participation a projet collaboratif pour l’amélioration et le développement de l’information grand public, concernant la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique.
    Le présent appel à propositions vise à mettre en place des partenariats d’idées avec les lecteurs du portail des chirurgiens plasticiens qualifiés en france par le Conseil National de l’Ordre des Médecins. Ceci, afin de faire évoluer les sujets du monde de l’esthétique et de la reconstruction, ayant pour objectif de servir l’intérêt général.
    Transmettre votre avis